Arts en Scène - Formations et Partages Artistiques à Lyon depuis 2000
extrait d'un spectacle Oh les Beaux Jours Samuel Beckett

LETTRE D'INFORMATIONS

(?)

Stage Professionnel

 

Prise en charge individuelle AFDAS possible

 

LE THEATRE DE ORIZA HIRATA
dirigé par Olivier Maurin

 

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

L'objectif principal de ce stage est d'amener les participants à aborder l’interprétation à partir du rythme et de la musicalité dans la conversation en travaillant l’écriture de Oriza Hirata.
Nous explorerons comment dans des contraintes fortes de rythmes et de production du texte l’acteur peut trouver une liberté dans le jeu, tout en rendant conscientes ses impulsions prises dans la parole de l’autre. Nous chercherons la juste tension.

 

PROGRAMME ET CONTENU

 

Une des caractéristiques de l’écriture d’Hirata c'est le silence et l’espace qui s’en dégagent. On a parfois l'impression que presque rien ne se dit ou alors de façon superficielle avec pourtant le sentiment d’entrer dans l’intimité des êtres ; comme de les caresser.
Ce « peu de mots » ne donne à voir que la petite partie émergée de l'iceberg de ce qui nous agite. En même temps, ça ne ressemble pas à du non‐dit ou à une forme d'intériorité. Il ne semble pas y avoir de sous texte ou de sous‐entendus.

Alors comment laisser cette écriture se déployer ? Comment laisser vibrer les mots et les silences sans les surcharger de signification a priori ?


Nous aborderons ce travail par un jeu presque musical avec le texte. Parce que pour l’acteur, laisser cette sensation se déployer, c’est d’abord s’appliquer à produire la conversation : son mouvement, ses enchainements, ses emmêlements, ses rebonds, sa musicalité.


(Hirata dit que c’est le fonctionnement même de la conversation qu’il écrit et décrypte.)


Je trouve dans cette écriture matière à une direction d’acteur axée sur le rythme du dialogue, et sur la détente dans le jeu. Car jouer cette langue dans sa légèreté et sa précision oblige à la présence de chaque instant et aussi à une certaine virtuosité.(Olivier Maurin)

 

Donner à sentir ce calme, cette disponibilité, et ne pas jouer au premier degré le conflit, demande de ne rater aucune impulsion et rebonds de la parole.


L’acteur doit laisser vivre la langue et ce qu’elle cherche à lui faire exprimer (puisque nous sommes parlés autant que nous parlons). Nous chercherons cette position dans le jeu, qui est à la fois, détente et fermeté, « laisser faire » et juste tension du texte, du rythme et des corps.


Nous travaillerons à la fois des scènes en duo et des scènes de groupes impliquant une autre écoute de tous les éléments dynamiques qui composent un environnement.

 

Présentation de l’intervenant - Olivier Maurin
- Formation de comédien au Conservatoire de Lyon de1985 à1988.

- Metteur en scène de1990 à 2000 avec la Compagnie Lhoré‐Dana en résidence de 1992 à 1999 au théâtre de la Renaissance à Oullins.
‐Metteur en scène au sein de la compagnie OSTINATO

- Artiste associé au Centre Dramatique National de Poitou Charente
‐A dirigé de 2003 à 2010 la Maison du Théâtre à Jasseron (Ain)

- Il mène également de nombreux travaux de formation avec des élèves, des étudiants (à l’université de Lyon, de Rennes et Valence) ainsi que des stages pour des acteurs professionnels ou en formation (notamment à l’Ecole de la Comédie de St Etienne, au Centre national Chorégraphique de Rillieux la pape…)

- Enseigne à l’ENSATT depuis 2008
- Fait partie du collectif « les soucieux » qui impulse l’activité de Ram Dam, (lieu pour
création et ressources artistique à Ste Foy les Lyon).
- Membre fondateur « d’Au Bout du Plongeoir »‐ (Plate‐forme artistique de création et de rencontre au domaine de Tizé dans l’agglomération de Rennes)

 

Partager sur Facebook