Arts en Scène - Formations et Partages Artistiques à Lyon depuis 2000
Cours de general en stages et ateliers

LETTRE D'INFORMATIONS

(?)

Stage Professionnel du 27 août au 9 septembre 2018 (sauf dim. 02/09) dirigé par Eric Zobel et Maïté Chantrel -

dirigé par Eric Zobel et Maïté Chantrel

 

La construction corporelle d'un personnage

 

 

Dans le cadre de la formation professionnelle continue des artistes, Arts en Scène a la volonté de créer des espaces de transmission dirigés par des maîtres, artistes et pédagogues, issus de grandes traditions théâtrales ou de grandes aventures artistiques qui ont fait l’histoire du théâtre (et l’ont souvent bouleversée).

Public concerné

Profil professionnel des stagiaires

Comédiens ou autres artistes de la scène désirant s’initier ou se perfectionner dans la création corporelle d'un personnage.

Pré‐requis, expérience professionnelle

Bonne condition physique, expérience de la scène et intérêt attesté pour le travail corporel.

Contenu pédagogique

Les objectifs du stage se déclinent en trois axes principaux.

Objectifs et compétences attachées

1) Maîtrise du mouvement au service de la création théâtrale
‐ gagner en liberté de mouvement et dans la précision du geste (artistes dramatiques), affirmer une théâtralité plus assumée (danseurs, circassiens) ;
‐ maîtriser les outils du mouvement théâtral (initiation, qualité, espace, rythme) ;
‐ utiliser les outils techniques du mime corporels (dissociation, isolations, points fixes, points mobiles, résistance, gammes en segments ou en barre) ;
‐ utiliser le costume comme deuxième peau (sens, symbolique…) ;
‐ trouver le corps du personnage sans et avec le costume ;
‐ utiliser le costume comme outil de création, de transformation, d’empêchement ou de libération ;
‐ instaurer un dialogue avec la création du costume, expérimenter un dialogue entre corps et costume ;
‐ mettre en jeu l’émotion et travailler le lien entre la sphère sensorielle et émotionnelle ;
‐ développer l’univers imaginaire de son personnage ;
‐ faire le lien entre imagination physique et imagination verbale ou entre corps et texte ;
‐ découvrir un endroit de jeu précis et personnel à la lisière du mouvement et du théâtre.

 

2) Maîtrise de la construction du personnage corporel
‐ maîtriser la notion de personnage comme double (c’est le personnage et non la personne
qui jouera ainsi un rôle comme celui d’Hamlet ou de Phèdre) ;
‐ développer la création du personnage par l’écriture sur le plateau (improvisations) ;
‐ construire son personnage à partir de l’improvisation corporelle et sans source textuelle première ;
‐ créer et apprivoiser son personnage singulier propre à chacun et pouvant constituer un certain état d’être (corps, gestes, voix) adaptable à toutes les situations (et permettant de jouer plusieurs situations dramatiques dans des contextes et des répertoires variés) ;
‐ être en capacité de créer un personnage et l’adapter selon le contexte de jeu, le répertoire, le contexte artistique ;
‐ enrichir sa création à partir de textes et de creative writing.

 

3) Acquisition d’une méthodologie personnelle de création
‐ repérer et utiliser ses propres singularités corporelles, vocales et émotionnelles ;
‐ identifier ses habitudes posturales et en tirer profit ;
‐ identifier ses habitudes gestuelles et en tirer profit ;
‐ identifier ses habitudes de mouvements et en tirer profit ;
‐ élargir ses possibilités posturales, son répertoire gestuel et son vocabulaire de mouvement ;
‐ exercer sa capacité à faire des propositions ;
‐ développer une écoute active des propositions d’autrui (regard extérieur, partenaire) ;
‐ s’auto‐évaluer sur le plateau et sa méthodologie ;
‐ élaborer une méthodologie personnelle de construction du personnage ;
‐ s’inscrire dans un devenir‐auteur (savoir ce que cela implique et comment mieux présenter et organiser son travail) ;
‐ se situer dans la tension entre auteur et interprète ;
‐ se situer dans le rapport écriture au plateau‐ écriture à la table ;
‐ identifier les méthodes corporelles existantes et leurs grands principes ;
‐ identifier les registres et les codes de jeu existants et leurs grands principes ;
‐ repérer les exercices, les thématiques ou les notions qui résonnent pour soi ;
‐ se donner des pistes de travail ;
‐ définir des axes de progression dans l’autonomie ;
‐ situer son travail dans le rapport au texte (quel répertoire ? Comment l’utiliser ? Quel paradigme (texte‐prétexte, support de création, inspiration libre ou réécriture, etc.).

Programme pédagogique

Le stage, destiné aux artistes professionnels de théâtre, de danse et de cirque, vise à développer une méthode de construction corporelle d’un personnage de manière transversale à travers plusieurs registres et esthétiques (clown, bouffon, théâtre de mouvement) et plusieurs arts (théâtre, mime corporel, improvisation danse, bio‐mécanique, etc.).

 

D’un auteur à l’autre…

Comment créer un personnage en devenant acteur‐auteur ? Comment trouver une source et un point de départ dans le corps, le mouvement, la présence à soi et non pas dans le texte ou dans un propos théorique ? Où se situe pour chacun son endroit de jeu entre corps et voix, entre mouvement et théâtre ? Comment redéfinir enfin les rapports entre la recherche corporelle et ce qu’elle implique en termes d’expérience personnelle et les apports des textes, des mots, des images, etc.

Dans ce changement de perspective, le texte joue d’égal à égal avec l’acteur engagé et entier, sous le regard d’un public dont la relation dans le présent du plateau est autant intellectuelle que physique et émotionnelle.

 

On se proposera d’emprunter le chemin du clown, du bouffon et du burlesque car ce sont des territoires qui sont aptes à faire émerger une symphonie créative de personnages et d’univers.

« Il nous faut redéfinir les notions de personnage, d’auteur, de créateur et d’interprète et réactualiser les acquis des méthodes corporelles afin de les adapter au travail de l’acteur du XXIème siècle. Ce retour du personnage après le règne des auteurs et des metteurs en scène signe le retour d’un acteur‐auteur en dialogue constant avec les autres corps de métier du spectacle et au premier chef l’auteur. Au Xxème siècle, au détour d’une crise que Robert Abirached a décrite, le personnage est sorti des concepts et du vocabulaire d’un certain théâtre. Or, il nous semble aujourd’hui revenir par la petite porte à la faveur de l’émancipation de l’acteur (re‐)devenu auteur et créateur. » Eric Zobel

Contenu du stage

La construction corporelle du personnage est désormais présente dans les programmes des écoles nationales et dans la formation continue des artistes à travers les enseignements de masque, de clown, de bio‐mécanique Meyerhold ou encore à travers les actions‐physiques de Stanislavski, etc. L’objectif de ce stage de formation continue est de faire le point sur les acquis de ces méthodes, de les réactualiser pour un usage contemporain d’acteur et de permettre aux artistes de créer la leur. Les méthodes précitées seront donc conviées non pour valoir en soi mais pour y être réinterrogées, réutilisées et exploitées selon les besoins et les orientations de chacun. Finalement, il s’agit d’utiliser le personnage comme « un masque » permettant de jouer un rôle défini par les circonstances données stanislavskiennes : je ne joue pas un rôle, c’est mon personnage créé qui joue tel ou tel rôle…

 

Notions abordées :
‐ définitions et délimitation des concepts de construction du personnage ;
‐ distinction personne/personnage/joueur ;
‐ travail sur le neutre et le mouvement minimal essentiel ;
‐ exploration du mouvement théâtral à travers le mime ;
‐ principes fondamentaux du mime (décomposition, isolations‐dissociations, points fixes, points mobiles, actions et résistance, poids) ;
‐ travail sur deux fondamentaux appartenant au registre clownesque (les numéros de la chanson et la blague) ;
‐ travail sur deux fondamentaux appartenant au registre du bouffon (difformités corporelles, la satire et l’excès, du chœur à la meute bouffonesque) ;
‐ travail sur le rythme (temps / contretemps) ;
‐ rapport au groupe et contrepoints ;
‐ les dynamiques du mouvement ;
‐ composition d’images scéniques fixes et animées ;
‐ exercices de recherche autour du corps métaphorique (éléments de la nature, objets, animaux etc.) ;
‐ corps, espace et tempo ;
‐ recherche autour de la gestuelle : non‐verbal, auto‐contacts, actions et leitmotivs non verbaux ;
‐ recherches physico‐émotionnelles à partir d’improvisations thématiques ;
‐ recherches physico‐émotionnelles à partir de trainings émotionnels ;
‐ anatomie du personnage corporel (analyse et utilisation) ;
‐ de l’attitude au personnage, place de l’imagination verbale ;
‐ le costume comme support de jeu (prothèses et prolongements, corps‐outils, corps‐objet) ;
‐ le costume comme entrave et obstacle physique ;
‐ notions de personnage post‐dramatique et de personnage classique ;
‐ mise en perspective de la notion de personnage dans le théâtre ;
‐ méthodologie de l’écriture au plateau et de l’écriture à la table.

Déroulement du stage

Le déroulement du stage s’appuie sur un parcours du corps au jeu théâtral. Les premiers jours sont consacrés à un travail sur les fondamentaux du théâtre physique et à une épuration du jeu afin de déployer toutes les possibilités expressives du corps. Une fois ces fondements réassurés, la construction du personnage se réalise pierre après pierre collectivement et individuellement. L’accompagnement de la costumière est à l’œuvre du début à la fin du stage, le premier jour constitue une phase d’observation et de préparation de propositions personnalisées pour les stagiaires qui viendront dans un second temps. Les improvisations proposées sont des improvisations en solo sauf mention contraire notamment dans la dernière partie du stage où les personnages se rencontrent.

« Je me servirai ici d'un exemple fort familier pour lui faire ici entendre la conduite de mon procédé, afin que désormais il ne l'ignore plus, ou qu'il n'ose plus feindre qu'il ne l'entend pas. Si d'aventure il avait une corbeille pleine de pommes, et qu'il appréhendât que quelques‐unes ne fussent pourries, et qu'il voulût les ôter, de peur qu'elles ne corrompissent le reste, comment s'y prendrait‐il pour le faire ? Ne commencerait‐il pas tout d'abord à vider sa corbeille; et après les autres, ne choisirait‐il pas celles‐là seules qu'il verrait n'être point gâtées; et, laissant là les autres, ne les remettrait‐il pas dans son panier ? » Descartes

 

Informations pratiques

dates

du 27 août au 9 septembre 2018 (sauf dim. 02/09)

horaires

9h‐12h30 et 14h‐17h soit 6 h 30 par jour (les samedis : uniquement le matin)

lieu

Arts en Scène, 11 rue Mazagran, 69007 Lyon

 

 

Procédure d'inscription

1) Tout d'abord remplissez un formulaire de pré-inscription en ligne

 

2) Prise en charge des frais de formation :

 

 - Professionnels du spectacle : contactez dès maintenant l’AFDAS de votre région pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une prise en charge. Votre demande de conventionnement doit impérativement être faite en même temps que votre dépôt de candidature à Arts en Scène. Vérifiez si le stage bénéficie d'un conventionnement AFDAS ou si vous devez faire une demande de prise en charge individuelle (cette procédure est plus longue)

 

- Autres cas : prise en charge Pôle Emploi, employeur ou financement personnel : contactez-nous par internet ou par téléphone : 04 78 39 18 06 pour obtenir un devis de formation. Il est également possible, dans certains cas et pour certains stages, de financer à titre personnel le stage (tarifs adaptés et paiement échelonnés).

 

 

3) Faites-nous parvenir un CV artistique et une lettre de motivation et

adressez nous un chèque de 200 euros, à l’ordre d’Arts en scène, 11 rue Mazagran 69007 Lyon, pour réserver votre place. Si votre candidature n’est pas retenue, ou si votre demande de conventionnement ou de prise en charge est refusée (et dans ces deux cas seulement sur justificatif), nous vous restituerons ce chèque. Tout abandon qui ne serait pas justifié par un refus écrit de prise en charge par l'organisme sollicité ne donnera lieu à aucun remboursement. C'est donc un engagement que vous prenez, sous réserve de la prise en charge que vous aurez demandée.

 

 

– Toute candidature incomplète ne sera pas prise en compte –

 

 

 

Et si vous en parliez sur Facebook ? Partager sur Facebook